restauration tableau huile

Restaurer une peinture à l’huile

Les teintes des tableaux peints à l’huile peuvent perdre leur éclat sous l’action des dépôts de poussières fines présentes dans l’air. Ce type d’œuvre artistique ne peut toutefois pas être restauré au moyen d’un nettoyage à l’eau ou avec des détergents. Bien qu’il s’agisse d’une tâche délicate souvent confiée aux professionnels, il est possible de faire soi-même une restauration de peinture à l’huile. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur comment restaurer ce type de tableau !

2022 07 12 10h30 18.png

 

Les préparatifs pour dépoussiérer un tableau peint à l’huile

Deux étapes sont nécessaires pour dépoussiérer une peinture à l’huile. Vous pouvez réaliser ce travail vous-même sans solliciter un restaurateur de tableau, sauf s’il s’agit d’une peinture de grande valeur. Il est alors conseillé de contacter des professionnels expérimentés.

Les enseignes proposant un tarif restauration tableau attractif sont à privilégier. Pensez à visiter par exemple missionartetpatrimoine.fr, un site dédié à la conservation et à la rénovation d’œuvres artistiques. Ils sont également des experts dans le domaine du div-art.

Le bon positionnement du tableau

Avant de procéder à l’enlèvement de la poussière ternissant la surface de votre peinture, placez celle-ci sur un support plat. Un plan légèrement incliné convient tout autant. La pièce dans laquelle vous vous trouvez doit également disposer d’une bonne luminosité, ce qui aide à repérer facilement les traces de salissures.

L’utilisation d’un pinceau approprié

Une fois le tableau bien positionné, il est nécessaire de se procurer l’outil requis pour un tel nettoyage, à savoir le pinceau. L’idéal est d’opter pour un exemplaire possédant des poils doux. Outre la douceur, les poils du matériel choisi doivent être secs. L’usage d’eau est fortement déconseillé. Toutes ces précautions évitent d’érafler la peinture. Quant à la taille de l’outil, elle doit être proportionnelle aux dimensions du tableau.

Pour en savoir plus sur le sujet, consultez des sources comme wikihow. N’hésitez pas à lire les articles en anglais, pour plus d’informations. Pour ce faire, saisissez dans une barre de recherche wikipédia, des mots clés tels que : step + clean + painting + oil + thumb.

Le dépoussiérage réalisé au pinceau

Comme le font les restaurateurs de tableaux, commencez le travail par le haut et évoluez vers les parties inférieures. Toutefois, il ne s’agit pas de passer les poils longuement sur la toile, mais de faire un nettoyage horizontal par à-coups. Veillez à ne pas utiliser le pinceau sur toute la largeur.

À partir du coin supérieur gauche, procédez plutôt par de brefs mouvements horizontaux, mais en descendant verticalement. Sur toute la toile, faîtes ainsi plusieurs époussetages verticaux tout en progressant de la gauche vers la droite. Pour finir, passez légèrement un chiffon propre et sec sur la peinture.

Le nettoyage au coton-tige et à la salive

Bien qu’indispensable, le recours au pinceau ne peut ôter que les poussières superficielles. À l’instar de tout conservateur ou restaurateur de toile, il vous faut vous servir de votre salive pour un détachage efficace des dépôts de saletés. Pour ce faire, commencez par vous procurer une boîte de coton-tiges. Définissez ensuite de petites sections imaginaires à la surface du tableau.

Faîtes un nettoyage à l’intérieur de chacune d’elle au moyen des coton-tiges. Pour ce faire, humectez légèrement un coton-tige et effectuez un premier essai au niveau de l’angle supérieur gauche. Vous devez exercer une pression adéquate, de manière à ne pas détacher les couleurs, mais uniquement la poussière. Répétez le geste sur l’ensemble du tableau en changeant au besoin les coton-tiges.

Toutefois, si vous possédez une toile de grande valeur ou une peinture référencée « licensing art », faîtes appel à un professionnel. Il commencera par imprimer en format jpg, une version image de l’œuvre, conforme aux caractéristiques bigheight et bigwidth. Il utilisera ensuite cette impression comme référence en rénovant votre peinture, de manière à obtenir en dernier ressort, une fidèle restauration des couleurs. Votre œuvre d’art retrouvera alors tout son éclat d’antan.

richard